Bazzo.tv

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
Aussi, chaque mois, téléchargez le nouveau BazzoMag!
Rediffusion :
Vendredi 14 h, dimanche minuit
Durée :
90 minutes

Cette saison, découvrez Les Soirées Bazzo


Entrevue avec Martine Ouellet - 27 septembre 2012

Entrevue

Nous recevons la députée de Vachon, Martine Ouellet. À peine nommée, la nouvelle ministre des Ressources naturelles du Québec est au cœur de décisions qui, si elles plaisent aux écologistes, sont loin de faire l’unanimité dans la population.

À peine nommée ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet a rendu publiques deux décisions majeures du nouveau gouvernement Marois : fermer la centrale nucléaire de Gentilly-2 et imposer un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste.

Les coûts de réfection de la centrale seraient prohibitifs, explique la ministre pour justifier sa décision. Elle maintient également que les technologies permettant la fracturation du schiste ne sont pas sécuritaires.

On s’en doute, ces deux décisions ne font pas que des heureux.

Quelques jours avant la nomination de la députée de la députée péquiste de Vachon au Conseil des ministres, le film documentaire de Guylaine Maroist et Éric Ruel, Gentilly or not to be, rouvrait le débat sur la pertinence du nucléaire au Québec et les dangers potentiels de la centrale pour la santé publique et l’environnement.

Un documentaire pour alimenter le débat

Gentilly or not to be
Guylaine Maroist et Éric Ruel
Productions de la Ruelle, Québec, 2010

Présentation :

À l’aube du 3e millénaire, l’énergie nucléaire semble la solution à la demande croissante d’énergie des sept milliards d’humains. Partout sur le globe, l’industrie nucléaire prépare sa renaissance, et le Québec, champion mondial de l’hydro-électricité, emboîte le pas avec la réfection de sa centrale Gentilly-2 à Bécancour. Au-delà des risques d’accidents et de la gestion des déchets irradiés, cette forme d’énergie a-t-elle un impact sur la santé humaine? Le documentaire pose la question aux plus grands défenseurs de l’énergie nucléaire ainsi qu’à ses détracteurs. Il nous transporte en France, en Allemagne, aux États-Unis, en Angleterre et au Japon où les plus grands spécialistes du monde se prononcent, souvent en contradiction les uns avec les autres. Qui dit vrai? Parallèlement à son enquête, la cinéaste documentariste Guylaine Maroist suit des citoyens qui s’opposent au projet de réfection de la centrale Gentilly-2.

Visionnez le documentaire dans la zone vidéo du site de Télé-Québec : telequebec.tv
(Cliquez sur le titre dans le bas de la colonne de gauche)