Bazzo.tv

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
Aussi, chaque mois, téléchargez le nouveau BazzoMag!
Rediffusion :
Vendredi 14 h, dimanche minuit
Durée :
90 minutes

Cette saison, découvrez Les Soirées Bazzo


L'entrevue de la fin avec Mathieu Bock-Côté - 23 février 2012

Entrevue

Mathieu Bock-Côté vient nous présenter Fin de cycle – Aux origines du malaise québécois, un essai qui « décrypte la crise politique québécoise à la lumière des tendances historiques et sociologiques lourdes qui ont fait le Québec depuis cinquante ans ».

Sociologue et chroniqueur, Mathieu Bock-Côté est également chargé de cours au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal. Indépendantiste conservateur, ses nombreux travaux portent sur la démocratie, le multiculturalisme, les idéologies politiques et la culture politique québécoise.

L’homme parle plus vite que son ombre, écrit aussi beaucoup... En plus d’articles de fond dans des publications plus sérieuses, il signe des chroniques pour 24 h Montréal, le Journal de Montréal et Échos Montréal en plus de livrer des commentaires à l’émission Dumont et à Radio Ville-Marie.

Après La dénationalisation tranquille, paru en 2007, il vient nous présenter son nouvel essai, Fin de cycle - aux origines du malaise politique québécois.

bock-Côté.net

Le livre de Mathieu Bock-Côté :

Fin de cycle – Aux origines du malaise québécois
Mathieu Bock-Côté. Éditions du Boréal, 2012, 174 pages. 22,50 $

Présentation des éditeurs :

La société québécoise termine douloureusement le cycle historique ouvert par la Révolution tranquille. L’espace politique est en pleine métamorphose.

Souverainistes, fédéralistes, lassés de ce débat ? De gauche, de droite, ou « ailleurs » ? Les idéologies auxquelles nous étions habitués semblent frappées de désuétude. Les Québécois ne savent plus exactement comment penser leur avenir collectif. Partout, un sentiment d’impuissance se propage, alimenté par un cynisme généralisé. Et un pessimisme mortifère gagne la conscience collective.

Dans cet essai, Mathieu Bock-Côté décrypte la crise politique québécoise à la lumière des tendances historiques et sociologiques lourdes qui ont fait le Québec depuis cinquante ans. De l’implosion de la question nationale à celle du mouvement souverainiste, en passant par le retour d’un certain conservatisme longtemps refoulé dans les marges du débat public, il cherche à dégager le sens d’une mutation historique. Surtout, il cherche à voir ce qui, dans cette fin de cycle, permet d’espérer un ressaisissement du Québec.