Bazzo.tv

Émission disponible en haute définition

Nouveaux épisodes

Diffusion :
jeudi 21 h
Rediffusion :
vendredi 14 h, dimanche minuit
Durée :
90 minutes

Du 11 septembre 2014 au 29 mars 2015


Discussion sur le discours écologiste - 24 novembre 2011

Voir ce segment

Discussion

Avec leurs propos parfois alarmistes, souvent culpabilisants, les écolos sont-ils en train de tuer la cause ? Nous discutons des effets pervers du discours écologiste avec François Cardinal, journaliste, et Sidney Ribaux, cofondateur et coordonnateur d’Équiterre.

Le thermomètre planétaire surchauffe, les glaces fondent pendant qu’ouragans et tsunamis se multiplient. On prévoit la disparition en masse d’espèces animales et végétales, sans oublier celle de l’espèce humaine, qui pourrait survenir dans un avenir prochain.

Entre l’Homme responsable et l’Homme coupable, il n’y a qu’un pas. En France, Pascal Bruckner déchaîne actuellement les passions avec Le Fanatisme de l’Apocalypse (voir ci-après). Dans son plus récent essai, le philosophe ose en effet critiquer le discours écologiste selon lequel l’Homme est nuisible, le mode de production capitaliste doit être éradiqué et la société de consommation anéantie. Bref, le discours qui affirme que la planète est malade et que c’est à l’Homme de payer.

Alors que gouvernements et industriels bougent trop lentement en matière de protection de l’environnement, les écolos glorifient l’effort individuel. Économiser l’eau, composter, éteindre les lumières, prendre le bus ou covoiturer : ces gestes peuvent-il vraiment renverser le réchauffement climatique ?

De plus en plus de gens se convertissent au climato-cynisme : et si c’était la faute du discours trop alarmiste des écolos ?

La culpabilisation écologiste finira-t-elle par tuer la cause ?

En studio, Marie-France en discute avec François Cardinal et Sidney Ribaux. Joignez-vous à la discussion dans la section Forum de ce site.

À propos de nos invités :

Avocat de formation, Sidney Ribaux (à gauche) est cofondateur et coordonnateur général d’Équiterre, organisation vouée, depuis 1993, à la promotion de choix écologiques et socialement responsables.

Passionné d'urbanisme, il a présidé, de 1996 à 2003, le Conseil régional de l'environnement de Montréal, un regroupement de 100 organismes actifs sur des questions d'écologie urbaine. Sidney Ribaux est le président de la Maison du développement durable, qui vise à devenir l’un des édifices les plus écologiques au pays.

Twitter : @Equiterre

Journaliste depuis une dizaine d'années, François Cardinal est éditorialiste au journal La Presse et chroniqueur à l'émission C'est bien meilleur le matin, à la radio de Radio-Canada. Au fil des ans, il s'est spécialisé dans les domaines de la politique municipale et de l'environnement. François est l’auteur des essais Perdus sans la nature et Le mythe du Québec vert. Enfin, il tient sur Lapresse.ca un blogue consacré au développement de la ville : Quel avenir pour Montréal ?.

Twitter : @F_Cardinal

Le livre de Pascal Bruckner

Le fanatisme de l’Apocalypse – Sauver la Terre, punir l’Homme
Pascal Bruckner. Éditions Grasset, 2011, 280 pages. 29,95 $

« La planète est malade. L'homme est coupable de l'avoir dévastée. Il doit payer. Telle est la vulgate répandue aujourd'hui dans le monde occidental. Le souci de l'environnement est légitime : mais le catastrophisme nous transforme en enfants qu'on panique pour mieux les commander. Haine du progrès et de la science, culture de la peur, éloge de la frugalité : derrière les commissaires politiques du carbone, c'est peut-être un nouveau despotisme à la chlorophylle qui s'avance. Et rend plus urgent l'instauration d'une écologie démocratique et généreuse. Une course de vitesse est engagée entre les forces du désespoir et les puissances de l'audace. » - Pascal Bruckner.

L'auteur :
Né en 1948 à Paris, Pascal Bruckner est l’auteur de plusieurs essais chez Grasset : La tentation de l’innocence (Prix Médicis 1995), L’Euphorie perpétuelle ou le devoir de bonheur (2000), Misère de la prospérité (Prix du Meilleur livre d’économie, Prix Aujourd’hui 2002), La tyrannie de la pénitence (2006), Le Paradoxe amoureux (2009). Collaborateur au Nouvel Observateur, il est également romancier.

Le livre de François Cardinal :

Le mythe du Québec vert
François Cardinal. Les Éditions Voix parallèles, 2007, 208 pages. 24,95 $

C'est bien connu, les Québécois sont sensibles à l'environnement. Tous les sondages le confirment : « Ici, on est écolo ! ».

À preuve : notre parti pris pour l'hydroélectricité et, depuis, quelques années, pour les éoliennes; notre ferveur à recycler, nos choix de consommation, nos voitures peu énergivores et propres... Faux !

Une enquête fouillée du journaliste François Cardinal nous donne l'heure juste : cette verte image qu'ont les Québécois d'eux-mêmes n'est, en réalité, qu'un mensonge.

Se fondant sur une analyse minutieuse des statistiques et beaucoup de travail sur le terrain, cet ouvrage démonte point par point le mythe du Québec vert.

Une nécessaire remise en question, des conclusions implacables et, surtout, des solutions pratiques et originales qui contribueront à un indispensable réveil des consciences.

Car l'herbe, cette fois, est réellement plus verte chez nos voisins.

Retour à la liste des invités