Bazzo.tv

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
Aussi, chaque mois, téléchargez le nouveau BazzoMag!
Rediffusion :
Vendredi 14 h, dimanche minuit
Durée :
90 minutes

Cette saison, découvrez Les Soirées Bazzo


Invité du 21 janvier 2010 - Joseph Facal

L'invité de la semaine

Encore des retrouvailles ! Interrompant sa sabbatique espagnole pour le lancement de Quelque chose comme un grand peuple, Joseph Facal nous rend visite. Il s’installe pour toute l’émission dans le fauteuil de l’Invité de la semaine.

Joseph Facal a été de l’équipe de Bazzo.tv pendant trois ans. En fait, jusqu’à la fin de la saison dernière, moment de son départ pour Madrid où il est en sabbatique avec sa famille. Inutile de dire que ses visites hebdomadaires nous manquent. C’est donc avec un très grand plaisir que nous retrouvons « notre Joseph » sur le plateau.

Député du Parti Québécois de 1994 à 2003, Joseph Facal a dirigé divers ministères et occupé le poste de président du Conseil du trésor. Depuis son départ de la politique, il enseigne la sociologie et le management à HEC Montréal. Il signe également une chronique dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec. Il est l’auteur (ou coauteur) de quatre essais dont le dernier, Quelque chose comme un grand peuple, vient de paraître chez Boréal.

Il nous parle d’abord de son séjour au pays de ses lointains ancêtres. Puis, de ce nouveau livre qui rassemble et met en forme un certain nombre d’idées qu’il développe depuis quelques années déjà.

Quelque chose comme un grand peuple serait-il un programme politique ? Oui et non. On y trouve en effet une série de réformes à faire. Mais Joseph nous assure qu’il ne l’a pas écrit pour préparer le terrain en vue d’un futur retour à la politique. « J’ai trop de mal avec la ligne de parti [...] et je suis très mauvais pour faire semblant ! »

Son blogue : www.josephfacal.org

Son nouvel essai :

Quelque chose comme un grand peuple
Joseph Facal. Éditions du Boréal, 2010, 320 pages. 25,95 $

Présentation de l’éditeur :

Quatre cents ans après la fondation de Québec et cinquante ans après la Révolution tranquille, la trajectoire du peuple québécois peut se lire comme une des grandes réussites du monde occidental, si on tient compte des difficultés auxquelles nous avons fait face. Notre fierté légitime ne doit cependant pas se transformer en repli timoré sur des positions sans avenir.

Nous sommes en effet parvenus à un moment charnière de notre histoire. De nouveaux choix doivent être faits. Les recettes du passé ne suffiront pas. Or, dans le Québec d’aujourd’hui, on sent des ambivalences et des hésitations quant aux chemins à emprunter.

Le peuple québécois vit aussi dangereusement en raison de son évolution démographique, de sa situation économique et financière, de son statut politique et de plusieurs réflexes collectifs.

Dans cet essai, Joseph Facal évalue le chemin parcouru, dresse l’état des lieux actuel, dessine l’avenir. Tout y passe : notre rapport compliqué avec le passé, notre confusion identitaire, l’école, le système de santé, la souveraineté, la création et le partage de la richesse. Où en sommes-nous ? Comment en sommes-nous arrivés là ? Où devrions-nous aller ? Comment faire pour nous y rendre ?

Il en conclut que notre avenir collectif devra reposer sur des fondations construites avec les matériaux les plus robustes : l’école, la famille, le patriotisme, la vraie solidarité, le courage et la lucidité... ceux qui, partout et à toutes les époques, ont permis le progrès authentique.

Retour à la fiche de l'épisode