Bazzo.tv

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
Aussi, chaque mois, téléchargez le nouveau BazzoMag!
Rediffusion :
Vendredi 14 h, dimanche minuit
Durée :
90 minutes

Cette saison, découvrez Les Soirées Bazzo


Débat sur la guerre en Afghanistan - 15 octobre 2009

Débat

Il y a huit ans, les États-Unis de George W. Bush déclaraient la guerre à l’Afghanistan. Aujourd’hui, le mécontentement populaire afghan est total et le pays nage en plein chaos. Cette guerre est-elle encore nécessaire ? Marie-France en discute avec Michèle Ouimet, journaliste, et Francis Dupuis-Déri, professeur de science politique.

Cela fait maintenant huit que les États-Unis ont déclaré la guerre à l’Afghanistan. L’armée de George W. Bush traquait alors Ben Laden et les hommes d’Al-Qaïda, supposément cachés dans les montagnes limitrophes du Pakistan.

En quelques mois, l’offensive des Forces de l’OTAN a fait tomber le régime taliban. Ben Laden se faisant rare, on s’est mis à parler de l’importance d’implanter la démocratie et de redonner aux petites Afghanes accès à l’éducation. Et puis, les talibans ont repris du poil de la barbe, étendant leur emprise sur près de 80 % du territoire.

Aujourd’hui, le mécontentement des populations locales est total, les états-uniens rejettent majoritairement l’envoi de renforts, le Canada parle de se retirer en 2011, le résultat des élections n’est toujours pas connu, le problème du trafic de drogue menace la stabilité du pays... En deux mots, c’est le chaos.

La guerre en Afghanistan est-elle toujours nécessaire ?

Profitez du Blogue pour participer, vous aussi, à la discussion.

Poursuivre la réflexion...

L’éthique du vampire — De la guerre d’Afghanistan et quelques horreurs du temps présent
Francis Dupuis-Déri. Lux éditeur, 2007, 384 pages. 23,70 $

« Sans doute, personne ne prendrait au sérieux un vampire qui prétendrait agir pour le bien de sa victime alors même qu’il la saigne à mort. Il serait très certainement reçu avec mépris et colère s’il affirmait, les crocs plantés dans une jugulaire, qu’il effectue "une incision chirurgicale" ou qu’il oeuvre pour la liberté, l’égalité et la paix. [...] Il existe en politique des empires que l’on pourrait nommer vampires, tant il est vrai qu’ils puisent leur puissance du sang des peuples, le plus souvent en prétendant vouloir leur bien. »

Cet essai propose une critique du discours militariste pour qui « la guerre, c’est la paix ». Dans ce plaidoyer à la fois viscéral et documenté contre la guerre, l’auteur brosse un portrait des lignes de force qui se dessinent de la Guerre froide à la Guerre au terrorisme, des manifestations de Seattle à celles du mouvement pour la paix.

Francis Dupuis-Déri est professeur de science politique à l’Université du Québec à Montréal. Chez Lux Éditeur, il a fait paraître Les Black Blocs. La liberté et l’égalité se manifestent.

À propos de nos invités :

Francis Dupuis-Déri est professeur de science politique à l’Université du Québec à Montréal. Il est l’auteur de L’éthique du vampire — De la guerre d’Afghanistan et quelques horreurs du temps présent. Il prépare un autre ouvrage dans lequel on trouvera notamment d’autres textes portant sur ce conflit.

Michèle Ouimet est journaliste au quotidien La Presse. Elle s’est rendue en Afghanistan à quelques reprises. Sa première visite là-bas remonte à 1996, l’époque du régime taliban.

Retour à la rubrique