Bazzo.tv

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
Aussi, chaque mois, téléchargez le nouveau BazzoMag!
Rediffusion :
Vendredi 14 h, dimanche minuit
Durée :
90 minutes

Cette saison, découvrez Les Soirées Bazzo


La Commande du jeudi 12 février 2009

La Commande du jeudi

Du lait bien froid, du chocolat chaud Nestlé... Voilà le réconfortant menu de la Commande que nous avons passée à Anne Darche et Frédéric Metz. L’emballage est-il à la hauteur des produits... et les produits à la hauteur de l’emballage ?

Surfant sans aucun doute sur la vague des aliments anti-cancer et l’engouement grandissant pour le chocolat noir, Nestlé met en marché un nouveau produit : le chocolat chaud Nestlé NOIR. Présenté dans d’élégantes boîtes de carton contenant six sachets individuels, il se décline en trois saveurs : noir, caramel et liberté (léger, quoi).

Graphiquement, on joue sur le chic, le bon goût, la classe, et on en met trop. C’est un marketing des années 80, qui joue sur les vieux codes (de l’or, de l’embossage, utilisation de l’italique...). De plus, Nestlé se rend ici coupable de suremballage et de «fausse représentation». L’emballage met l’accent sur la présence de chocolat fin et de polyphénols. Mais la liste complète des ingrédients (il y en a une vingtaine !) en refroidira plus d’un...

« Le lait vous fait voir l’hiver du bon côté »

« L’hiver, plus facile à avaler avec le lait ». Tout un programme ! Il est au cœur de la nouvelle campagne d’affichage du Lait. À des kilomètres de la campagne télévisée, la campagne d’affichage propose une explosion de couleur dans le paysage urbain. C’est vrai qu’en période de difficultés économiques, les consommateurs apprécient l’optimisme, la bonne humeur, le Yes we can, souligne Anne Darche.

Est-ce que ça marche ? Pas si l’on en croit nos chroniqueurs qui s’interrogent d’abord sur la lisibilité des panneaux. Il y a beaucoup trop d’éléments graphiques, trop de typographies, ce qui rend le tout difficile à lire, particulièrement sur les panneaux de bord de route. Et puis, ça ne correspond pas à l’image d’un produit laitier. Il faut dire, fait remarquer Frédéric, qu’avec les formidables campagnes des dernières années, nos attentes sont très élevées.

Allez voir par vous-même : reconfortant.com

Retour à la fiche de l'épisode