Bazzo.tv

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
Aussi, chaque mois, téléchargez le nouveau BazzoMag!
Rediffusion :
Vendredi 14 h, dimanche minuit
Durée :
90 minutes

Cette saison, découvrez Les Soirées Bazzo


Club de lecture

Êtes-vous mariée à un psychopathe ?

7.00 / 10

Êtes-vous mariée à un psychopathe ?

Nadine Bismuth - Éditions du Boréal, 2009, 232 pages. 22,95 $

Le Club - 19 mars 2009

Présentation de l’éditeur :

« Êtes-vous mariée à un psychopathe ? » Voilà le titre de la tribune pour laquelle Rebecca Leclerc écrit son premier article de magazine important. Puisque les femmes ne cessent de se lamenter au sujet des hommes, de leurs comportements, lubies, humeurs, paroles et hygiène, pourquoi ne se consoleraient-elles pas de leur désenchantement en racontant à leurs consoeurs les travers d'un homme avec lequel elles ont vécu — ou de celui avec qui elles vivent toujours ? Car la triste vérité, combien de fois faut-il le répéter, c'est que le prince charmant n'existe pas.

Pas de prince charmant, non, mais des hommes qui nous font rêver ou qui nous laissent tomber, des hommes qu'on trouve la force de quitter ou qui nous réduisent à un état de totale dépendance. Au fond, qu'est-ce qu'on peut imaginer de pire que la vie de couple ? Le célibat ?

Dix ans après avoir publié Les gens fidèles ne font pas les nouvelles, Nadine Bismuth revient au genre qui l’a fait connaître, sans avoir rien perdu de son punch, au contraire. Elle nous donne dans ce nouveau recueil une série de tableaux de la vie contemporaine où la finesse de l’analyse n’a d’égale que le plaisir communicatif qu’elle prend à croquer ses modèles.

Ce que nos collaborateurs en ont pensé :

D’entrée de jeu, Marie-France demande s’il le recueil de nouvelles de Nadine Bismuth est à classer dans la catégorie « Chick lit » de luxe... Pascale et Sophie la trouvent un peu sévère.

Pascale Navarro a apprécié l’ironie empathique démontrée par l’auteure envers ses personnages, son sens de la dérision très à propos. S’il est vrai que ça n’est pas un grand texte, Pascale y a tout de même trouvé des choses très pertinentes sur notre façon de voir, aujourd’hui, les relations amoureuses et l’engagement.

Jean Barbe, qui dit avoir lu le livre avec amusement, avoue que Bismuth maîtrise les techniques narratives, qu’il n’y a aucun temps mort. Mais il reproche au livre une certaine linéarité : les narratrices sont toutes des femmes au début de la trentaine. En tant que nouveau célibataire sur le marché, dit-il, il a également lu ce recueil de nouvelles avec un mélange d’intérêt anthropologique et personnel, pour voir ce qui l’attend... « Ça m’a donné envie de dater une octogénaire ! ». Eh ben ! Plus sérieusement, Jean trouve surtout que la résonance est brève : une semaine après, il ne se rappelait pas grand-chose de sa lecture.

Sophie Faucher ferme la marche en affirmant qu’elle ne boude pas son plaisir. Le livre l’a beaucoup amusée, les portraits sont justes, l’écriture fine. C’est un peu comme du champagne, ou comme l’émission Les hauts et les bas de Sophie Paquin, ça reste léger et charmant.

Retour à la liste des livres